Marais et zones humides

 

Les milieux humides figurent parmi les écosystèmes les plus riches et les plus diversifiés de la planète. D’origine naturelle ou anthropique, ils abritent des milliers d'espèces animales et végétales, ordinaires, emblématiques ou menacées, fournissent à l’homme des biens précieux - de l’eau et des produits alimentaires - et lui rendent de nombreux services : épuration de l’eau, atténuation des crues, soutien d’étiage, etc.

Très présents en Charente-Maritime (plus de 4 000 km de réseau  hydrographique et plus de 100 000 hectares de marais), ces milieux fragiles constituent un capital inestimable qu'il convient de protéger.

A lire dans cette rubrique

  • Les zones humides, l'essentiel
    Zones de transition à l’interface des milieux terrestres et aquatiques, les zones humides constituent des territoires d’exception. Considérées parmi les milieux biologiquement les plus productifs, elles remplissent des fonctions et précieuses.
  • Les marais de la Charente-Maritime
    Les quelque 110 000 hectares de marais de la Charente-Maritime constituent un patrimoine précieux. Leur pérennité repose sur une gestion équilibrée qui associe préservation de la biodiversité et maintien d’une agriculture durable spécifique.
  • Protection, aménagements et travaux en zones humides
    En raison du caractère stratégique des services rendus par les zones humides, leur préservation et leur gestion durable, considérées comme d’intérêt général, s'intègrent dans l’ensemble des politiques publiques.
 

Le Plan national d'action en faveur des milieux humides 2014-2018

Le Plan national d'action en faveur des milieux humides 2014-2018

Le 15 juin 2014, Ségolène Royal, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, a lancé le 3e Plan national d'action en faveur des milieux humides.

Ce Plan présente 52 actions élaborées et validées par les membres du groupe national pour les milieux humides.

En savoir plus