Communiqués de presse

Point sur les centres d'accueil et d'orientation en Charente-Maritime

 
 
Point sur les centres d'accueil et d'orientation en Charente-Maritime

Conformément aux engagements pris lors de leur ouverture, les trois centres installés dans des sites à vocation de tourisme social ont été fermés.

Dans le cadre du démantèlement de la « lande » de Calais le 24 octobre 2016, 151 nouvelles places en centre d'accueil et d'orientation (CAO) ont été créées en Charente-Maritime, portant le dispositif à 198 places ouvertes.

Cet accueil a permis une mise à l’abri temporaire, accompagnée d’un soutien sanitaire et humanitaire mis en œuvre par des professionnels du secteur social. Les personnes prises en charge ont fait l’objet d’une évaluation administrative et sociale permettant de clarifier leur situation au regard du droit au séjour et de les orienter vers un dispositif adapté. L’ensemble de ce dispositif est intégralement financé par l’État.

Conformément aux engagements pris lors de leur ouverture, les trois centres installés dans des sites à vocation de tourisme social ont été fermés et les sites remis à disposition des organismes propriétaires, respectivement : le 10 janvier pour Fouras, le 5 mars pour Saint-Georges-de-Didonne et le 17 mars pour les Mathes.

Depuis janvier 2016, 247 personnes majeures ont été accueillies dans le département. Parmi elles, 86 ont été orientées vers les dispositifs de droit commun, notamment les centres d'accueil des demandeurs d'asile (CADA). 104 personnes sont encore hébergés en Charente-Maritime en centres d'accueil et d'orientation à Rochefort, Corme-Ecluse et dans l'agglomération de La Rochelle. Elles rejoindront progressivement les lieux d'accueil de demandeurs d'asile de droit commun.

> le communique de presse - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,08 Mb