Communiqués de presse

Cérémonie d'hommage à Léonce Vieljeux au mémorial de la résistance à La Rochelle

 
 
Cérémonie d'hommage à Léonce Vieljeux au mémorial de la résistance à La Rochelle

Vendredi 1er septembre, un hommage a été rendu au mémorial de la Résistance, square Gayot, à La Rochelle, en l'honneur de Léonce Vieljeux, ancien maire de la ville et résistant

Cet hommage s'est déroulé en présence des autorités civiles et militaires, avec un grand nombre de porte-drapeaux et de représentants des associations patriotiques.

Léonce Vieljeux (1865–1944)

En 1891, cet Ardéchois d’origine  épouse Hélène Delmas. Elle est la fille de Frank Delmas, co-fondateur de l’armement.

Forte personnalité, l’armateur Léonce Vieljeux s’est aussi lancé dans la politique. Conseiller municipal à partir de 1912, il sera élu maire de La Rochelle en 1930 et réélu cinq ans plus tard.

En 1940, lorsque l’armée allemande entre dans La Rochelle, Léonce Vieljeux refuse de hisser le drapeau nazi sur l’hôtel de ville. C’est son premier geste de résistance.

Arrêté le 14 mars 1944, et déporté au Struthof pour avoir favorisé la fuite de deux ouvriers de ses chantiers navals recherchés par la Gestapo, Léonce Vieljeux sera exécuté le 1er septembre 1944 avec son petit-fils, le pasteur Yann Roullet, ses neveux Frank Delmas et Jacques Chapron, et le directeur général des chantiers Joseph Camaret.