Archives

Second comité de suivi de la ruralité - Marennes le 20 février 2017

 
Second comité de suivi de la ruralité - Marennes le 20 février 2017

Le Préfet a présidé la seconde réunion du comité départemental de suivi de la ruralité afin de prendre connaissance de l'état d'avancement des actions pour une nouvelle dynamique de la ruralité.

Eric JALON, préfet de la Charente-Maritime, a installé le comité départemental de suivi de la ruralité, le 1er septembre 2016, dans les locaux de la Mutualité Sociale Agricole (MSAMutualité sociale agricole) à Saintes. Ce comité a vocation à suivre le déploiement  des mesures gouvernementales décidées lors des trois comités interministériels de 2015 et 2016 pour donner une nouvelle dynamique en faveur de la ruralité.

Le Préfet a présidé la seconde réunion du comité départemental de suivi de la ruralité afin de prendre connaissance de l'état d'avancement de ces actions le lundi 20 février à Marennes.

Ce comité est constitué d'élus (parlementaires, représentants du Conseil régional et du Conseil départemental, présidents d'intercommunalités), du président de la MSAMutualité sociale agricole et de représentants des associations rurales et des chambres consulaires.

Les nombreuses rencontres avec les élus dans les arrondissements du département ont permis d'échanger et d'apporter aux acteurs locaux une meilleure visibilité sur l'évolution des différents services publics, d'approfondir les concertations et de mieux définir les modalités d'accompagnement des restructurations mises en œuvre sur les territoires de la Charente-Maritime.

Au cours des derniers mois, plusieurs maisons et pôles de santé ont été ouverts en Charente-Maritime, ainsi que des maisons de services au public. Les échanges entre élus et services de l'Etat ont permis de trouver des solutions pratiques aux évolutions des réseaux de la direction départementale des finances publiques ou de la gendarmerie nationale. Enfin plusieurs contrats de ruralité ont été signés, au travers desquels l'Etat s'engage à accompagner les projets des territoires ruraux .

Deux démarches principales avaient été lancées en septembre 2016:

- des rencontres déconcentrées avec les élus et acteurs locaux, pour un travail en détail et en profondeur. 6 réunions ont eu lieu : 3 en Haute-Saintonge et 3 en Vals de Saintonge, avec un travail fin sur les trésoreries et les compagnies de gendarmerie.

- les contrats de ruralité, un engagement de l'Etat pour faire aboutir les projets locaux, sur la durée. A ce jour 2 contrats de ruralité ont été signés (CDCCommunauté de Commune Vals de Saintonge le 27 janvier et CDCCommunauté de Commune Aunis-Atlantique le 14 février). 4 autres contrats sont en préparation et devraient être signés avant le 30/06/2017 : Pays de Marennes-Oléron, Aunis-Sud, Vals de Saintonge et autour de Saintes, Saint-Porchaire et Gémozac.

Des financements spécifiques sont dédiés à ces projets pour accompagner cette démarche :

- le FSIL, doté de 216 millions d'euros au niveau national, 15 millions au niveau régional et 1 million pour le département

- la DETR, qui passe de 7 à 9 millions d'euros en 2017 au niveau national

Parmi les autres points présentés lors de cette réunion du comité de suivi de ruralité :

- le développement des MSAP, maisons de services au public. L'objectif national de 1000 MSAP a été légèrement dépassé en 2016. En Charente-Maritime, 7 MSAP sont ouvertes, 8 sont labellisées et ouvriront très prochainement, 2 sont en projet. Un observatoire des MSAP va permettre d'analyser combien d'usagers y viennent, quelles sont les demandes, d'où ils viennent.

- le développement des pôles et maisons de santé pluridisciplinaires qui permettent de lutter contre les déserts médicaux en augmentant l'attractivité des territoires et permettant à tous les usagers l'accès aux soins. 13 structures sont ouvertes, 12 sont en  projets et 8 sont labellisées et bientôt ouvertes dans le département.

- une plateforme France mobile est lancée pour permettre aux élus de signaler les défauts de couverture de téléphonie mobile sur leur territoire. Les  opérateurs devront, après analyse de la situation, répondre et faire des propositions.

- l'éducation nationale a présenté son plan d'accompagnement en ruralité afin de développer un dialogue avec les territoires et prendre le temps de la réflexion sur la meilleure organisation des établissements et des classes.

> la carte des MSAP - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,08 Mb

> la carte des PSP / MSP - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,13 Mb

> le dossier rpesse Ruralité - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 3,69 Mb

> le contrat de ruralité - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 3,34 Mb

La prochaine réunion de suivi de la ruralité aura lieu dans un semestre.