Archives

Réunion à Surgères sur les contrats de ruralité et l'évolution des services publics

 
 
Réunion à Surgères sur les contrats de ruralité et l'évolution des services publics

Eric JALON, préfet de la Charente-Maritime s'est rendu mardi 29 novembre 2016 à Surgères afin d'échanger avec les élus locaux de la communauté de communes Aunis-Sud sur l’évolution des services publics et les contrats de ruralité.

UNE NOUVELLE DYNAMIQUE NATIONALE POUR LA RURALITE

 Les mesures gouvernementales décidées lors des trois comités interministériels qui se sont tenus à Laon en mars 2015, à Vesoul en septembre 2015 et à Privas en mai 2016 ont permis de donner une nouvelle dynamique en faveur de la ruralité.

En particulier le 3ème Comité interministériel aux ruralités de Privas a permis de réaffirmer l’engagement de l’ensemble du gouvernement pour le développement de ces territoires. 37 nouvelles mesures ont été annoncées portant le total à 104, dans divers domaines de la vie quotidienne : l’accès aux soins, au numérique (THD), à la téléphonie mobile, ou en matière d’aménagement et de développement économique...

Parmi elles, l’Etat œuvre pour des services publics de qualité dans tous les territoires. Leur impact sur la vie quotidienne des citoyens est considérable et leur présence relève de la cohésion et de la justice sociale.

 

LES ACTIONS EN CHARENTE-MARITIME

 L'installation du comité départemental de suivi de la ruralité à Saintes

Eric Jalon, préfet de la Charente-Maritime a installé le comité départemental de suivi de la ruralité, le 1er septembre 2016, dans les locaux de la Mutualité Sociale Agricole (MSAMutualité sociale agricole) à Saintes.

Ce comité, constitué d'élus (parlementaires, représentants du Conseil régional et du Conseil départemental, présidents d'intercommunalités), du président de la MSAMutualité sociale agricole et de représentants des associations rurales et des chambres consulaires, a permis de dresser un état des lieux des actions déjà engagées à l'échelle du département.

Ainsi, dans le domaine de la santé, ce sont neuf maisons et pôles de santé qui ont été ouverts en Charente-Maritime. Onze autres projets sont en cours de discussion. Deux maisons de services au public sont ouvertes à Marennes et Saint-Jean de Liversay. Jean-Michel BAYLET, ministre de l'Aménagement du territoire, de la Ruralité et des Collectivités territoriales, est venu le 2 septembre 2016 inaugurer la 1ere MSAP du département.

Dans le cadre d'un partenariat avec la Poste, sept maisons de services au public ouvriront à l'horizon 2017. La direction départementale des finances publiques a présenté les évolutions prévues de son réseau territorial.

Les mesures de soutien renforcé de l'Etat à l’investissement public local.

Au total, en 2016, ce seront plus de 15M€ de crédits d'Etat qui, au travers de la dotation d'équipement des territoires ruraux et du fonds de soutien à l'investissement public local, viendront soutenir les projets des communes et intercommunalités en Charente-Maritime.

En 2017, il sera proposé aux collectivités de conclure avec l'Etat des contrats de ruralité, au travers desquels seront accompagnés les projets de territoires ; l'Etat s’engagera sur un accompagnement pluriannuel (2017-2020) des actions des collectivités en matière d'accès aux services et aux soins, de revitalisation des centres bourgs, de soutien au commerce de proximité, d'attractivité du territoire, de transition écologique et de cohésion sociale.

Le comité départemental de suivi de la ruralité sera réuni tous les trimestres afin de prendre connaissance de l'état d'avancement de ces actions.

Le Contrat de ruralité

Le contrat de ruralité est un document intégrateur de toutes les mesures décidées en comités interministériels de la ruralité dont il détaille la déclinaison locale. Il s'articule autour de 6 priorités :

  •  accessibilité aux services et aux soins
  •  développement de l'attractivité
  •  redynamisation des bourgs-centres, renforcement des centralités et soutien au commerce de proximité
  •  mobilités
  •  transition écologique
  •  cohésion sociale

 

LE DEPLACEMENT DU 29 NOVEMBRE 2016 

A l'occasion des échanges du comité départemental de suivi de la ruralité, la nécessité est apparue d'apporter aux acteurs locaux une meilleure visibilité sur l'évolution des différents services publics, d'approfondir les concertations et de mieux définir les modalités d'accompagnement des restructurations mises en œuvre.

C'etait l'objet du déplacement du préfet de la Charente-Maritime ce 29 novembre à Surgères. Ce fut également l'occasion pour les élus de présenter leur projet de territoire 2015-2030 et de tisser la coopération étroite à venir.

> Le dossier de presse - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,12 Mb

> le dossier sur les ruralités - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 3,69 Mb