Archives

Point de situation du jeudi 9 mars 2017 suite à la pollution hydrocarbure sur le site Picoty

 
 
Point de situation du jeudi 9 mars 2017 suite à la pollution hydrocarbure sur le site Picoty

Suite à la fuite de carburant sans plomb 95 sur une canalisation enterrée fin janvier 2017 sur le site de la société PICOTY, implantée à La Pallice, une nouvelle réunion de coordination a été organisée par les services de l'Etat

Suite à la fuite de carburant sans plomb 95 sur une canalisation enterrée fin janvier 2017 sur le site de la société PICOTY, implantée à La Pallice, une nouvelleréunion de coordination organisée par les services de l'Etat avec les représentants de la Mairie, de la Communauté d'Agglomération de La Rochelle, du Grand Port Maritime, du SDIS 17 et de l'exploitant s'est déroulée ce jeudi 9 mars 2017.

Cette réunion a permis de faire le point des actions déjà conduites et sur les prochaines étapes. Un rapport quotidien est transmis par l'exploitant à l'inspection des installations classées.

Situation des mesures et analyses

En plus des 5 piézomètres (dispositifs de mesure) déjà existants sur le site avant la fuite, 6 nouveaux piézomètres ont été installés au sud, à l'ouest et au nord-ouest du site afin d'augmenter les capacités de détection du sens d'écoulement de la nappe souterraine.

Les mesures effectuées sur le site tendent à démontrer que le sens d'écoulement de la nappe s'orienterait plutôt vers l'ouest / nord-ouest, évitant la zone d'habitation située au sud du site Picoty. Afin de s'adapter à ces dernières mesures, 3 autres piézomètres viennent d'être forés au nord-ouest du site et apporteront une capacité accrue de mesure.

Le suivi régulier de la qualité des eaux de la nappe souterraine est effectué. Il est rappelé que les réseaux d'eau potable ne sont en aucun cas concernés par cette pollution,

Les investigations complémentaires réalisées depuis la mi-février auprès d'autres installations industrielles riveraines de la zone ont donné lieu à des prélèvements qui permettent de mieux cerner l'étendue de la pollution.

Opérations de traitement de la pollution

Les deux puits de gros diamètre et d'une profondeur de 16m, permettant la fixation et le pompage de la pollution, sont situés au plus près de la fuite et sont pleinement opérationnels depuis le 24 février. Ils permettent d'attirer la pollution située autour de zone de fuite et de la pomper, 24h/24.

Un arrêté préfectoral du 24 février encadre les modalités de rejet (débit et concentration) des eaux souterraines traitées sur le site et évacuées dans le réseau d'eaux pluviales de la Ville. Il fixe également les conditions de surveillance de la qualité des eaux tout au long du système de traitement.

Au 8 mars, 2105 m3 d'eau ont été pompés et traités. Les premières analyses montrent que les rejets d'eau en milieu naturel sont conformes à l'arrêté préfectoral et que les concentrations en hydrocarbures sont inférieures à la limite imposée. Aucun impact n'apparaît en mer.

Services à la disposition des riverains

Le numéro vert d'information des riverains  0800 08 12 17 et l'adresse mail depot@picoty.fr mis en place par l'exploitant restent ouverts pour répondre aux interrogations des riverains. Jusqu'à ce jour, 18 appels ont été recensés sur ce numéro vert, dont un seul depuis le 17 février.

Les techniciens de la société IDDEA, missionnée par la sociéte Picoty, restent disponibles pour réaliser ponctuellement des mesures dans les caves et puits, sur demande des riverains. Pour rappel, des visites en porte-à-porte auprès de 72 habitations situées dans la zone sud-ouest du dépôt Picoty ont déjà été réalisées, et aucune anomalie n'a été détectée à ce stade.

L'ensemble de ces actions est mis en œuvre avec le concours de la Ville et la Communauté d'Agglomération de La Rochelle.

Un nouveau point d'information sera effectué prochainement pour informer de la poursuite des opérations de dépollution.

 ***

> le communique de presse - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,09 Mb